Saint-Jacques de Compostelle, km zéro

En 2019, l’Association bretonne des Amis de Saint-Jacques de Compostelle , en partenariat avec l’office de tourisme de Quimper, à balisé un sentier au départ de pont-Croix en direction de Compostelle. Constitué de trois étapes de 29 km, via Douarnenez et Quimper, il rejoint Elliant pour retrouver l’actuel chemin en partance de la Pointe Saint-Mathieu

Visites guidées

L’association Culture et Patrimoine à Pont-Croix, propose des visites guidées de la ville.

Depuis les rues et venelles de la vieille ville jusqu’au Goyen en passant par la grande rue Chere, puis visite de la Collégiale Notre Dame de Roscudon; détails historiques et anecdotes rythmerons la ballade au grès des rues pavées de cette petite cité de Caractère.

Durée : 1h30 environ. Rendez-vous devant le musée du Marquisat pour le départ de la visite.

  • Tarif 3€/personne, gratuit pour les moins de 13 ans.
  • Toute l’année sur réservation pour les groupes.
  • Réservation sur 02 98 70 51 86

Village médiéval

Le développement d’un projet de village reconstitué est né en 2013 au sein de l’association « Comité médiéval de Pont Croix », organisateur depuis 2003 de la fête médiévale de Pont Croix dans le Finistère sud.

L’association Pont-Croix 1358 reconstitue un village comprenant des maisons d’habitation, de marchands ainsi que les structures d’artisanat existant au milieu du XIVe siècle en Finistère : moulin à vent, fours, enclos pour animaux, cultures, … .

Le village est ouvert à la visite du 29 Juin au 01 Septembre 2019, tous les jours de 14h à 18h 30.

Collégiale Notre-Dame de Roscudon

« Le » monument de Pont-Croix est l’église Notre Dame de Roscudon, « belle comme une cathédrale ».

Six étapes de construction, échelonnées sur cinq siècles

Sur la façade sud, s’épanouit le porche, véritable dentelle de pierre, érigé à la fin du XIVe siècle. Trèfles et quadrilobes s’ordonnent élégamment dans des rosaces caractéristiques du gothique rayonnant. Du haut de ses 63 mètres, l’aiguille du clocher du milieu du XVe siècle nous contemple. Elle a servi de modèle pour les flèches de la cathédrale St Corentin de Quimper.
En entrant, vous serez surpris par la grandeur de l’édifice. La nef, partie la plus ancienne de l’édifice, du XIIe siècle, forme un vaisseau lambrissé porté par d’élégantes arcades et de fins piliers. Leurs caractéristiques, à la charnière entre le roman et le gothique, ont été reprises dans une trentaine d’églises et chapelles de Cornouaille.

Les imposants piliers du transept portent le clocher et sa flèche.

Le chœur reprend en partie le style de la nef  ; l’agrandissement du XVIe siècle l’ancre davantage dans le style gothique. La chapelle sud constitue un autre agrandissement de l’église ; dès la fin du XIIIe. La modification du chevet au XVIe est la dernière modification architecturale majeure.

Des trésors de lumière

L’église conserve de très beaux vitraux, s’échelonnant entre le XVe et le 20e siècles. Une verrière du XVIe siècle, décline une vie de la Vierge et des scènes de la Passion, autour d’une représentation des donateurs et dans un décor Renaissance. Des ensembles de la fin du XIXe siècle colorent joliment la chapelle du Rosaire, le chevet et la façade nord. L’un d’entre eux a la particularité de présenter le portrait des enfants de la donatrice, Jeanne Catherine Weysseire. Deux compositions de 1977 et 1978 témoignent de l’art de la couleur du maître verrier Jean-Jacques Grüber. La verrière nord développe le thème du dépassement de la Mort et présente une magnifique déclinaison de bleus, relevés par des pointes de rouges. La verrière sud insiste sur le rôle central de la femme, tout en mettant en scène l’enfance et le travail de l’homme.

De charmantes statues

L’église comporte de nombreuses statues, de très bonne facture. Les représentations sont liées à l’histoire locale et répondaient au besoin de protection des fidèles. Ste Philomène, St Roch, l’Ange gardien … allient élégance, charme et qualité de traitement.

De riches retables

L’église comporte de nombreux retables, majoritairement de style baroque. Ils sont dédiés à St Nicolas, St Pierre aux Liens, St Joseph, la Vierge de l’Assomption ou encore St Véronique. Le retable de la Cène est le plus curieux d’entre eux. Dans un décor semblable à celui d’un théâtre, la variété des attitudes et la vérité des expressions des Apôtres sont exceptionnelles.

Musée du Marquisat

Cette ancienne « Maison noble », demeure des Seigneurs de Rosmadec, abrite un Musée du Patrimoine.
Dans un décor fidèlement reconstitué, vous découvrirez un intérieur 1930, le bistrot-épicerie, la pièce de « vie » de nos campagnes, la chambre de nos grands-parents (1900), les expositions à thème, les coiffes et les costumes du Cap Sizun, les photographies « mémoire du pays » et l’écurie pavée de galets de mer.

Ce charmant musée des arts et traditions populaires du Cap-Sizun ranime la vie quotidienne des bretons du siècle dernier, comme une famille qui ouvrirait les portes de son foyer.

  • Rue de la Prison
  • 02 98 70 51 86
  • Du lundi au samedi : de 10h à 12h et de 14h à 17h