Accueil > Tourisme > Découverte > Sur les chemins de l'histoire

Sur les chemins de l'histoire

 

 Galerie photos "les chemins de l'histoire" 
La  place au temps des grandes foires
La place au temps des grandes foires
Le bas de la Grande Rue Chère
Le bas de la Grande Rue Chère
Le petit Séminaire St-Vincent (1833)
Le Petit Séminaire St-Vincent (1833).
L'ancienne Halle (1642-1950)
L'ancienne Halle (1642-1950)

 

À Pont-Croix, l'histoire se devine et se ressent. Née d'un bourg castral et d'un site de pont de fond d'estuaire, Pont-Croix est la capitale historique du Cap Sizun. Au fil des siècles, les vocations défensive, religieuse et commerciale se sont tour à tour supplantées.

Ier et IIIe siècles
Vestiges gallo-romains… des plus éloignés de la capitale de l'empire

Une importante villa gallo-romaine a été mise à jour en 1971, au lieu-dit Kervennenec. Si aucun vestige n'est, malheureusement, visible sur place, le beau parement de couleur de la salle tiède des thermes est conservé au Musée Départemental Breton à Quimper.

XIe et XIIe siècles
La fondation de la Cité… motte, château (?) et douves

La ville est fondée aux XIe/XIIe siècles, près du gué sur le Goyen, lieu de passage obligé, faisant la liaison entre le Pays Bigouden et le Cap Sizun. Un château fort fut probablement érigé au XIIIe, mais disparut dès le XIVe siècle. La Cité s'est développée entre le château et l'église, et entre le centre et le port en contrebas.

XIIe et XIIIe siècles
Les origines d'un joyau… L'église N.D. de Roscudon

Le seigneur de Pont-Croix fonde l'église. Elle sera modifiée au fil des siècles.

XIVe siècle
La « cohue » de Pont-Croix… rayonnement commercial sur la Cornouaille

Une « cohue » est installée en 1385. La réputation des foires de Pont-Croix dépassera la Cornouaille. Ces grands marchés perdureront jusque dans les années 1960.

XVIe siècle
Le brigand La Fontenelle à l'assaut de Pont-Croix

Guy Eder de la Fontenelle profite des troubles de la guerre de la Ligue pour piller la Cité des Rosmadec et perpétrer un sombre massacre.

XVIIe siècle
La prospérité de Pont-Croix… vocation marchande affirmée et capitale administrative

Ce fut une ville importante au XVIIe siècle : les seigneurs de Rosmadec entreprennent la construction de halles et d'un couvent d'Ursulines. Là s'affairait toute une population d'artisans, de gens de robe, de marchands opulents, qui commerçaient par mer avec l'Espagne. La terre de Pont-Croix est érigée en Marquisat en 1608, confirmé en 1719.

XVIIIe siècle
Le siège du district révolutionnaire

Pont-Croix est le siège du district révolutionnaire. Les cahiers de doléances sont rédigés et signés dans la bâtisse voisine du « Marquisat ».

XIXe siècle
L'arrivée du « youtar »… et des séminaristes !

Le rayonnement se poursuit jusqu'au XIXe siècle : le Petit Séminaire St-Vincent est fondé en 1822 (fermé en 1973). Le petit train à vapeur, le « youtar » relie Pont-Croix à Audierne et Douarnenez. 1889 : construction de l'actuelle Mairie.

XXe siècle
Le renouveau de la « belle endormie »

La ville décline au XXe siècle (les navires ne remontent plus), malgré l'installation d'usines sardinières, de primeurs et de tapisseries.

1922 : Monument aux Morts par René Quillivic, « Pomponne » – du nom de la coiffe portée par cette femme de Pont-Croix.

Pont-Croix n'a jamais cessé d'affirmer sa personnalité et aujourd'hui la ville rayonne, riche de son patrimoine, de son authenticité et de ses activités.

 

 

 

Dernières actualités
Ci-dessous le programme des animations capistes du samedi 6 au(...)
Retrouvez ci-dessous le programme des manifestations sur le territoire du(...)
Prochaines animations
Suivez nous sur facebook